Cheminement particulier

Cheminement particulier : le programme en bref

 

Objectifs généraux:

•    Promouvoir un projet éducatif alternatif en offrant une formation pratique qui préparera mieux les élèves à prendre leur place dans leur communauté et sur le marché du travail. Pour ce faire, les élèves participent à des projets de simulation de travail ou s’initient à la gestion de petites entreprises où s’intègrent les matières académiques.
 
Critères d'admission:
•    Une évaluation de chaque candidat doit être faite pour s’assurer que l’élève bénéficiera d’un programme de cheminement particulier.
•    L’élève doit comprendre les objectifs du programme de cheminement particulier et les parents de l’élève doivent donner leur autorisation par écrit.
•    Le dossier de l’élève montre bien les graves difficultés de l’élève à suivre les cours académiques du programme régulier.
•    L’élève a déjà essayé de suivre le programme régulier de la 1ère secondaire.
 
Profil des élèves pouvant bénéficier d'un programme de cheminement particulier:
•    Les élèves éprouvant de graves difficultés académiques (accusent plus d’une année de retard sur leurs pairs).
•    Les élèves éprouvant de sérieux problèmes d’apprentissages et/ou de comportement.
•    Les élèves nécessitant un projet éducatif alternatif.
•    Les élèves nécessitant plus d’attention et un programme plus flexible.
•    Les élèves qui ont peu d’espoir d’obtenir un diplôme d’études secondaires.
•    Les élèves âgés de plus de 13 ans (habituellement entre 14 et 20 ans).
 
Classes & cours:
•    Normalement, un groupe de cheminement compte moins de 12 élèves.
•    Certains groupes de cheminement sont composés d’élèves masculins seulement, d’autres d’élèves féminins seulement alors que certains groupes sont mixtes.
•    L’organisation de l’enseignement en cheminement particulier se fait autour d’un projet d’envergure (et parfois, de plusieurs petits projets de simulation de travail).
•    Chaque école définit son projet de cheminement particulier afin de mieux répondre aux besoins des élèves.
•    Certaines écoles proposent aux élèves de suivre plusieurs des cours inscrits au programme régulier (mathématiques, langue maternelle (Inuktitut), éducation physique, religion et langue seconde).
•    D’autres écoles préfèrent intégrer l’enseignement académique et professionnel au projet de travail en mettant l’accent sur des cours d’insertion sociale et professionnelle, de choix de carrière, de petites entreprises au Nunavik et d’informatique en lien avec le projet.


Les Projets : 1001 Possibilités!

Selon les talents, les habiletés et les intérêts de l’enseignant(e) et des élèves, les possibilités de projets sont nombreuses et variées. Pour vous en donner une petite idée, voici une liste de projets, de petites entreprises et de simulations de travail que les élèves de cheminement particulier ont mené à bien dans les dernières années.
•    Gestion d’une maison de jeunes
•    Gestion d’un atelier de réparations de motoneiges et de véhicules tout-terrain
•    Gestion d’un atelier de réparations d’appareils ménagers
•    Gestion d’une petite entreprise de fabrication de meubles en bois
•    Gestion d’une boutique d’artisanat (produit par les élèves de cheminement)
•    Gestion d’un concours de photos et d’une entreprise de production et de vente de cartes postales
•    Gestion hebdomadaire d’un restaurant
(service aux tables et commandes pour emporter)
•    Gestion d’une pizzeria
•    Gestion quotidienne d’une boulangerie et d’une pâtisserie
•    Gestion bimensuelle d’une entreprise de restauration rapide (fast-food)
•    Gestion quotidienne d’une cantine scolaire
•    Gestion hebdomadaire d’une cantine à l’aréna
•    Gestion quotidienne ou hebdomadaire d’un salon étudiant
•    Gestion quotidienne d’une garderie ou d’un CPE (centre de la petite enfance)
•    Gestion quotidienne d’une coopérative scolaire
•    Gestion hebdomadaire d’une radio étudiante
•    Organisation de projections hebdomadaires de films sur écran géant
•    Organisation hebdomadaire de soirées disco et de danses communautaires
•    Organisation de marché aux puces, de bazars, etc.
•    Développement d’un partenariat avec une ou des entreprises locales (par exemple : les magasins Northern, la Coopérative locale, Pat Parts, etc.).
•    Construction de qamutiks (traîneaux inuit pour motoneiges)
•    Construction de bibliothèques, de patères, d’étagères, de casiers, de supports et de présentoirs de toutes sortes
•    Rénovations de salles de classe, de comptoir à la réception, d'une maison de jeunes, d'un centre récréatif, d'un centre communautaire, d’une vieille église, de vieux bâtiments, du centre d’hébergement pour femmes, etc.
•    Planification et organisation de randonnées et de séjours en camping dans la toundra
•    Planification et organisation de voyages au Sud ou à l’étranger
•    Formation pour devenir guide touristique
(trucs de survie et organisation d’expéditions nordiques)
•    Participation à une collecte de fonds pour défrayer des visites éducatives ou des stages de travail
•    Participation à un ou plusieurs stages de travail ou simulations de milieu de travail