Le cheminement scolaire régulier

Maternelle

L’enseignement  se fait en Inuktitut de la maternelle à la deuxième année, par des enseignant(e)s inuit.

Ce niveau est offert à temps plein à la CSK depuis l’automne l999 quoiqu’il existe depuis les années 70. Du nouveau matériel a été développé de façon à mettre l’accent sur l’écriture syllabique et à refléter l’environnement nordique. Les classes sont disposées en centres d’intérêt (écriture, lecture, etc.) et l’intégration des matières est privilégiée. Par exemple, à partir de l’étude des animaux, l’élève s’initie à de nouveaux concepts en mathématique, en sciences, en musique et en théâtre. Il développe de nouvelles habiletés en lecture, en écriture et en éducation physique et renforce également ses connaissances antérieures. 


1re année

En début d'année, l'emphase est mise sur la compréhension et l'expression orales de façon à ce que l'élève acquiert du vocabulaire et apprenne à structurer ses phrases dans tous les sujets. Le cours de langue maternelle se compose d’activités de pré-lecture et de lecture du code syllabique, d’écoute de récits et d’activités d’expression orale et écrite.

En mathématique, les unités d'enseignement portent sur  les concepts unificateurs (ex : classifier), les nombres, l'addition et la soustraction, la géométrie et la mesure.

En sciences humaines, il existe des trousses d’enseignement sur les thèmes suivants: la famille et la parenté, les familles du monde, les endroits dangereux dans le village et le territoire environnant, les enjeux de la santé ainsi que les fêtes et événements dans la communauté.

Les thèmes du programme de science portent sur les roches et le sable, les couleurs et le mélange de couleurs, les objets qui coulent ou qui flottent, les parties du corps, les sons et les animaux qui vivent près de la communauté. En musique, l’élève apprend des chansons en Inuktitut. Il s’initie également au plaisir de l’écoute de différents genres de musique. Il apprend à se mouvoir au rythme de la musique et à exécuter des pas de danses folkloriques. Finalement l’élève apprend les rudiments d’un instrument de musique.

En éducation physique, l’élève apprend des notions de mobilité et de locomotion. De plus, il développe des habiletés à lancer et à recevoir. Par ailleurs, le cours de formation personnelle et sociale porte sur l’acquisition d’habiletés sociales, sur l’importance de l’hygiène et sur l’apprentissage de la prière. Finalement, en arts plastiques, l’élève exerce sa créativité à l’aide de différents matériaux dont la pierre à savon.


2e année

Le programme de 2e année ressemble beaucoup à celui de la 1re année, bien qu’il soit, bien sûr, très différent au niveau du contenu et des activités. À part les autres activités de langue, on enseigne la création littéraire ainsi que la lecture et l’écriture des signes diacritiques et des finales. On poursuit les thèmes déjà explorés en mathématiques, mais à un niveau plus élevé. On introduit l’expression dramatique, tandis qu’on continue d'avancer dans les programmes d’éducation physique, d’arts plastiques, de musique et de danse.

En sciences humaines, l'élève apprend l'histoire et les particularités de son village ainsi que des éléments de la topographie de la région. Les sujets explorés en sciences naturelles portent sur les animaux de l’arctique, la lumière et l’ombre, l’air et les propriétés des choses.


3e année

C’est le niveau où l’élève débute l’apprentissage d’une langue seconde (le français ou l’anglais). Le contenu des différents sujets (les mathématiques, les sciences de la nature, les arts plastiques et dans certaines communautés, les sciences humaines) est enseigné en langue seconde. L’enseignement de la langue maternelle continue de se faire à raison de quelques heures par semaine. La religion et la culture et parfois les sciences humaines sont enseignées en Inuktitut.


4e, 5e, et 6e années

L'élève continue d’étudier en langue seconde (le français ou l’anglais) et à développer des connaissances et des habiletés dans les autres matières. En langue, l’accent est mis sur l’acquisition d’habiletés en lecture et en écriture. En mathématique, l’élève développe des habiletés en arithmétique, en géométrie, en mesure et en résolution de problèmes. Le programme de mathématique encourage l’utilisation de matériel de manipulation. La commission scolaire poursuit le développement des programmes d’Inuktitut et de culture, ce qui a pour effet d’augmenter (de 2 à 5) le nombre de périodes d’enseignement de ces matières à chaque semaine.


7e année

Cette année a pour but de permettre à l’élève de consolider ses acquis en langue seconde et en mathématique de façon à le préparer à poursuivre ses études secondaires.


1re, 2e, et 3e secondaire 

L'élève poursuit ses études avec un accent particulier sur l’acquisition d’habiletés en langue seconde. Les programmes respectent les lignes directrices du MEQ tout en incorporant des contenus nordiques. Les programmes suivants sont enseignés à tous les niveaux du secondaire: les mathématiques, la langue seconde (le français ou l’anglais), la formation personnelle et sociale et l’éducation physique. En sciences humaines, il y a intégration des domaines suivants: la géographie, l’histoire, la politique et l'économie. Dans le domaine des sciences, l’élève étudie l’écologie en première secondaire, la physique de l’environnement en deuxième secondaire et la biologie en troisième secondaire. En deuxième secondaire, l’élève peut commencer un cours de technologie informatique alors qu’en troisième secondaire, il suit un cours en choix de carrière. L’élève continue d’apprendre l’Inuktitut et d’étudier la religion et sa culture également en Inuktitut tout au long du secondaire. Dans certains villages, les sciences humaines sont aussi enseignées en Inuktitut.


4e secondaire

L'élève poursuit ses études des matières fondamentales et commence à faire des choix concernant ses études ultérieures. En sciences, il a le choix entre les cours de science physique 416 ou 436 selon ses compétences dans ce domaine. L’élève peut également choisir un cours de mathématique de niveau supérieur (436) alors que le cours de technologie informatique est obligatoire. En sciences humaines, il continue l’étude du programme intégrant les domaines de la géographie, de l’histoire, de la politique et de l’économie. À la fin de la quatrième année du secondaire, l’élève a le choix entre le programme de formation professionnelle ou de poursuivre ses études secondaires.


5e secondaire

Au cours de sa dernière année d’études secondaires, l’élève continue d’apprendre les matières fondamentales, perfectionnant ainsi ses habiletés langagières et mathématiques en vue d’obtenir son diplôme d’études secondaires et possiblement de continuer des études collégiales. En sciences, il a le choix entre le cours de chimie ou de physique 534. Vers la fin de l’année scolaire, l’élève doit se soumettre à une évaluation qui permettra de déterminer s’il possède les habiletés langagières nécessaires en langue seconde pour étudier au cégep.