COMMUNIQUÉ DE PRESSE: La Commission scolaire Kativik joint sa voix à celle de la déclaration de la Société Makivik

COMMUNIQUÉ DE PRESSE: La Commission scolaire Kativik joint sa voix à celle de la déclaration de la Société Makivik

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La Commission scolaire Kativik joint sa voix à celle de la déclaration de la Société Makivik

Kuujjuaq, Qc. (12 mai 2017) – La Commission scolaire Kativik accueille la récente déclaration de la Société Makivik sur l’éducation au Nunavik, qui élargit la portée de ce débat public sur le bien-être des enfants de cette région.

En sa qualité d’organisme responsable de, et ayant compétence sur, l’éducation au Nunavik (article 17 de la CBJNQ), la Commission scolaire Kativik comprend très clairement l’ampleur et la gravité de la situation affectant les enfants du Nunavik.

« En tant qu’intervenants de première ligne en éducation, nous constatons et traitons quotidiennement une vaste gamme de problèmes reliés au bien-être des enfants, qui ont un impact direct sur leur réussite scolaire. Parmi ceux-ci, citons des enjeux disparates comme l’insuffisance de ressources pour l’identification des troubles d’apprentissage, une pauvreté accablante ou des logements surpeuplés », dit Robert Watt, vice-président de la Commission scolaire Kativik. Dans ce contexte, la Commission scolaire Kativik tient à souligner qu’elle est prête à offrir sa pleine collaboration à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, advenant que celle-ci décide de mener une enquête sur l’ensemble des droits des enfants au Nunavik.

Alors que nous nous efforçons de construire un système éducatif capable de produire des diplômés de compétence égale à celle des autres élèves du Québec, forts de leurs aptitudes, de leur langue et de leur culture, nous accueillons l’appui exprimé par Makivik. Nous ajoutons notre voix à la leur, exhortant à la fois les dirigeants inuits et le gouvernement du Québec à passer à l’action et à résoudre la situation inacceptable où nous nous trouvons actuellement au Nunavik.

La Commission scolaire Kativik a cherché à obtenir une action concertée de la part du gouvernement du Québec pour résoudre les nombreux problèmes en cause. Notre lettre ouverte au ministre de l’Éducation, mentionnant spécifiquement l’accréditation des programmes de mathématiques et de sciences de la Commission scolaire Kativik, fait ainsi état du plus récent geste posé dans le cadre de longues démarches visant à impliquer et mobiliser le ministère de l’Éducation. Malgré ces efforts, ce dernier est continuellement resté sourd à nos demandes d’aide et de soutien. Ce manque de réceptivité, conjugué au financement inadéquat de la part des gouvernements du Québec et du Canada, laisse les élèves du Nunavik dans une situation pour laquelle le ministère de l’Éducation a sa part de responsabilité. En février 2016, la Commission scolaire Kativik a par ailleurs entrepris un recours contre les gouvernements du Québec et du Canada afin de faire progresser un nombre important de questions et de combler l’écart entre la réussite des étudiants inuits et la moyenne provinciale aux niveaux secondaire et postsecondaire.

Nous tenons à clarifier que la CSK n’émet pas de diplômes d’études secondaires (DES) ni d’attestations d’équivalence d’études secondaires (AEES). C’est le ministère de l’Éducation du Québec qui émet tous les diplômes et attestations. La décision de commencer à émettre des AEES aux élèves de la CSK appartient au ministère.

« Aux élèves du Nunavik qui fréquentent actuellement nos écoles, je tiens à réaffirmer que l’AEES vous permet de poursuivre des études à un collège, un CEGEP ou une université. La Commission scolaire maintient son engagement à faire en sorte que vous n’ayez pas à faire face à des obstacles administratifs injustifiés lorsque vous soumettrez vos demandes d’admission à un collège ou à un CEGEP », ajoutait Robert Watt.

 

À propos de nous :
La Commission scolaire Kativik (CSK) a été créée en 1975, en vertu de la Convention de la Baie James et du Nord québécois. Depuis 1978, elle a été l’unique fournisseur de services éducatifs à la population du Nunavik. Les programmes de formation élaborés par la CSK sont offerts dans toutes les écoles des 14 villages du Nunavik, en Inuktitut langue maternelle ainsi qu’en français et en anglais langues secondes. La Commission scolaire gère 17 écoles primaires et secondaires ainsi que 5 centres de formation des adultes. Pour d’autres renseignements, visitez : www.kativik.qc.ca

--- 30 ---

Pour tout renseignement, veuillez communiquer avec :

Jade Duchesneau-Bernier

Coordonnatrice des communications

(514) 482-8220